La troisième génération

Dans l’atmosphère de renouveau de l’après-guerre et les années bénies du miracle économique, notre «bon vieux» Waldhaus semble quelque peu anachronique. Mais la troisième génération ne se laisse pas déstabiliser et continue à croire en notre établissement et en notre lieu de villégiature unique.
Positifs malgré toutes les difficultés, mais aussi à force de travail et d’endurance à toute épreuve, Rolf Kienberger, le fils d’Oskar et Helen, et son épouse Rita Müller-Kienberger, renouent enfin avec le succès. En 1955, Rolf Kienberger convainc son père encore hésitant de réintroduire la saison d’hiver, d’abord réduite puis, dès 1964, complète. La construction de la piscine couverte en 1970 (architecte, Otto Glaus) insuffle une impulsion importante au Waldhaus, tout comme le plein développement du ski de fond et des domaines skiables autour de Sils Maria. Une étape symbolique est franchie lorsque le taux d’occupation toujours plus grand rend nécessaire et possible d’agrandir la salle à manger.

Cet investissement, parmi tant d’autres, a permis d’atteindre un rajeunissement des hôtes et d’attirer de nombreuses familles avec enfants, restées fidèles au Waldhaus jusqu’à aujourd’hui.

  • Rolf et Rita Kienberger-Müller
    jusqu’en 1960 avec Oskar et Helen Kienberger-Giger
    à partir de 1977 avec Felix et Maria Dietrich-Kienberger